Dis papa, Internet et le Web, c’est la même chose ?

Comme promis, je continue la série d’articles didactiques sur Internet et le web. Le sujet de ce billet est fondamental : qu’est-ce qu’Internet, et qu’est-ce que le web ? Car ce sont deux choses *différentes*, et pourtant peu de gens (en dehors des geeks) le savent vraiment. La confusion qui règne entre ces deux « choses » est au cœur de pas mal de problèmes récemment – en France tout particulièrement -, et pourtant elle est simple. Alors on est partis pour une nouvelle discussion entre Mathéo, 8 ans, et son papa geek (mais pas tant que ça), Roger.

Dis papa, Internet et le Web, c’est la même chose ?

Oula, malheureux ! D’où tu sors ça ? Pas du tout ! La prochaine fois qu’un monsieur te dit ça, jette-lui des cailloux. Tiens, pour te donner une idée d’à quel point Internet et web sont différents : le mot « Internet » existe « officiellement » depuis le 1er janvier 1983. Le premier serveur (tu te souviens de ce que j’ai raconté sur les sites web ?) web, lui, date de 1990, soit 7 ans plus tard. Pour t’expliquer un peu plus en détail la différence entre web et Internet, je vais commencer par t’expliquer ce qu’ils sont.

Internet

Commençons par le commencement. Au début des années 1960, des chercheurs américains, militaires et civils, commencent à s’intéresser un peu au fait de faire communiquer des ordinateurs entre eux. A l’époque, un ordi c’était un truc énorme, qui remplissait une salle entière ! Et côté puissance, même ta calculatrice lui met sa misère, une main dans le dos. Pourtant, des chercheurs américains ont voulu créer un moyen pour leurs ordinateurs de communiquer facilement entre eux, d’un bout à l’autre des USA. Pour des raisons de résistance aux pannes, et pour que la mise en place du réseau ne coûte pas trop cher, ces chercheurs ont créé peu à peu Internet tel qu’on le connaît aujourd’hui. Voilà en gros pour le côté historique.

Alors, c’est quoi Internet ? C’est un réseau informatique mondial. Regarde, ta mère a son PC portable ; j’ai le mien ; et toi, dans ta chambre, tu as ta playstation 3 et le vieux PC (espèce d’enfant gâté !). On a tous accès à Internet sur ces PCs, et toi sur ta console. Nos ordis sont même reliés entre eux : tu te souviens quand on a tous joué à un jeu ensemble, chacun sur son ordi ? Pour ça, on avait créé un réseau local. Local, parce que bon, c’était juste 3 PC dans une même maison. Maintenant, imagine que les voisins aient fait pareil. Tous les voisins. Ça fait un paquet de réseaux locaux ! Et maintenant, si on veut pouvoir jouer avec un des voisins, on fait comment ? On connecte son réseau local et le notre. Et on connecte le réseau d’un autre voisin, et encore un autre… On a donc ainsi un réseau de réseaux. Et voilà ce qu’est Internet : l’interconnexion de réseaux, au niveau mondial. Naturellement, c’est bien plus compliqué que juste deux-trois ordis par réseau ! Chaque fournisseur d’accès, comme Free, Orange…, a son infrastructure : plein d’ordinateurs avec des rôles différents. Tous les abonnés d’un FAI sont reliés par leur trucBox (freebox, bbox, livebox, etc) au réseau de leur fournisseur. Et les réseaux des FAI sont reliés entre eux, comme nous et les voisins avec nos réseaux locaux. Mais là, les FAI discutent entre eux au niveau mondial, avec de gigantesques infrastructures.

Voilà ce qu’est Internet : l’ensemble des réseaux des FAI, des abonnés, des entreprises, organisations… qui se connectent entre eux. C’est juste un réseau, comme les autoroutes. Un moyen de communiquer avec n’importe qui, n’importe où.

Le web

Bon, Internet est un réseau. Des ordis connectés qui parlent entre eux. Maintenant, comment on l’utilise ? Réponse : en créant des services utilisant le réseau. Bon, tu me regardes bizarrement là. En gros, pour utiliser les autoroutes, on construit des voitures, capables de rouler sur l’autouroute et de s’arrêter aux péages ou feux rouges. Pour Internet c’est pareil : on créé un protocole de communication capables d’envoyer une information d’un ordinateur connecté au réseau à un autre, en passant par plein d’autres ; et ensuite on créé un logiciel capable d’utiliser ce protocole. Un protocole, c’est juste un ensemble de « règles » : à partir de l’information initiale (par exemple, l’e-mail que j’ai tapé sur mon pc), je fais comment pour l’envoyer sur le réseau ? Ensuite, comment l’information est-elle transmise d’ordinateur en ordinateur sur le réseau, pour atteindre sa destination ? Et enfin, une fois arrivée, je la « décode » comment pour pouvoir lire le mail ? Il faut penser à plein de chose en créant un protocole : si un bout de l’information se perd, s’il y a des erreurs… En fonction des besoins et des attentes, on créé l’ensemble de règles qui va bien.

Et voilà comment on utilise Internet. Bon, tu me regardes toujours bizarrement là… Alors je vais te donner des exemples. J’ai une connexion Internet. Je créé un protocole, que j’appelle SMTP. Je créé un logiciel qui utilise ce protocole. Et voilà : je viens de créer l’e-mail. Je créé le protocole MSNP (pour MSN protocol), et un logiciel que j’appelle Windows Live Messenger… et hop, j’ai créé MSN. Quel rapport avec le web, la « toile » dont parle tout le monde ? Et bien le web n’est rien de plus qu’une application parmi tant d’autres. Le protocole de base, c’est le HTTP – oui, comme dans les adresses « http://www.truc.fr ». D’autres ont été créés ensuite, mais celui là reste le principal. Le logiciel qui utilise ce protocole, c’est le navigateur : Firefox, Chrome, et les autres. Et enfin, l’information partagée, c’est la « page web », le site web. C’est aussi simple que ça. Le web, ce n’est pas plus Internet que l’e-mail ou MSN est Internet. Et, aussi bien que les voitures peuvent rouler ailleurs que sur les autoroutes, les protocoles créés pour Internet peuvent être utilisés pour autre chose qu’Internet, si on veut. Donc quand tu entends des gens dire qu’Internet et le web c’est pareil, ils se trompent. Dans la plupart des cas, c’est juste de l’ignorance ; dans certains, c’est juste du mensonge.

Mais si tout le monde pense que Internet=Web, pourquoi c’est grave de se tromper ?

Et bien, en général ça ne l’est pas. Pour toi, ou pour ta grand-mère, ça ne fait aucune différence de penser qu’Internet c’est le web, et que c’est l’icône en forme de « e » bleu sur l’ordinateur. C’est faux, et la vérité n’est pas compliquée, mais ce n’est pas bien grave de ne pas le savoir – tout le monde ne peut pas être geek, et c’est vrai que beaucoup de gens n’utilisent que le web, ou presque, quand ils utilisent leur connexion Internet. Néanmoins, récemment ça a causé des problèmes parce que des politiciens veulent se battre contre les gens qui utilisent Internet à de mauvaises fins. Par exemple, des bandits qui s’enverraient des données volées par e-mail, ou leurs plans machiavéliques pour ruiner le pays. Les politiciens qui veulent (ou disent vouloir) se battre contre ces bandits disent que la façon la plus efficace, c’est de surveiller le web. Comme ça, en ayant des grands yeux qui voient tout sur le web, ils peuvent repérer les méchants, et les empêcher de communiquer, voire même détruire les informations qu’ils voulaient se transmettre. Problème : les vrais méchants, pas ceux qui volent des bonbons au super U du coin (d’ailleurs, ils viennent d’où ceux que tu manges là ?), mais ceux qui font du mal à des gens ou à des enfants, utilisent Internet pour communiquer, d’accord… mais ils n’utilisent pas le Web. Ils utilisent d’autres protocoles, d’autres applications, bien plus discrets et difficiles à surveiller. Ils sont méchants, pas bêtes ! Ils savent se cacher et faire en sorte que personne ne puisse tomber « par hasard » sur eux et leurs données. Mais les politiciens ne le savent pas, ou ne veulent pas le comprendre. Et du coup, leurs tentatives de lutter contre ces méchants sur le web ne servent à rien, puisque les méchants n’y sont pas ! Les seules conséquences sont : beaucoup d’argent perdu, qui aurait pu être mieux utilisé (pour aider les gens, ou financer la vraie police, qui peut lutter efficacement, elle), et les gens normaux qui utilisent Internet qui se font espionner pour de mauvais prétextes. Certains sites web risquent même de se faire censurer, sans que les gens normaux comme toi et moi ne savent ni pourquoi, ni comment ! Imagine qu’un jour, en allant sur Wikipédia, tu aies une page qui te dit « ce site n’existe pas ». Comment savoir si c’est vraiment parce qu’il n’existe pas, parce qu’il est en panne… ou si c’est parce que des gens ont décidé de le censurer ? Voilà un des risques de ces lois créées et votées par des gens, parce qu’ils n’ont pas compris la différence entre Internet et Web.

Voilà fiston, maintenant tu fais partie de la caste d’êtres supérieurs qui savent faire la différence entre une route et une voiture, mais dans un contexte d’ordinateurs. C’était pas dur, hein ? 🙂 Un de ces quatre je te parlerai un peu plus de ces mauvaises lois créées par des politiciens, ou de comment Internet et toutes ses applications (web, mail et autres) ont pu grandir pour devenir aussi grandes et mondialisées qu’ils le sont, avec autant d’acteurs et d’entreprises, et pourtant fonctionner aussi bien. En attendant, ça va être l’heure de regarder la télé !

Publicités
Cet article a été publié dans Geek, Internet. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dis papa, Internet et le Web, c’est la même chose ?

  1. Ping : Le hacktivisme pour les nuls, épisode 2 : les origines du hacktivisme | JD's blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s